Les spécifications html5 ne sont toujours pas arrêtées et je voulais quand même y toucher « pour voir ». Malheureusement « coder pour coder », ce n’est pas mon dada. J’avais envie de raconter une histoire et de me servir des nouveaux éléments pour leur apport sémantique dans un contexte appliqué.

Récemment nous avons déménagé au 2è étage du 24 bis Rue Maréchal Joffre. C’est une nouvelle expérience pour toute l’agence. La bonne aubaine : ma première page HTML5 est donc un article qui raconte en quelques paragraphes les bienfaits de notre déménagement sur notre cadre de travail.

J’ai découvert des choses vraiment intéressantes en codant cette page. Le HTML5 me semble être un grand pas en avant vers un langage très adapté au web d’aujourd’hui d’un point de vue sémantique. J’espère que le HTML5 règlera certaines maladies des intégrateurs, notamment la divite ou la spanite aigüe, étant donnée la quantité d’éléments bientôt à notre disposition. D’ailleurs je vous laisse découvrir cela dans la source de l’article.

Notez que j’ai aussi utilisé Cùfon, un moteur de remplacement de texte en son équivalent image (futé pour se permettre certaines fontes non-standards dans une page web). Nous l’utiliserons probablement dans le catalogue produit de l’un de nos clients, qui devra être traduit dans plus de 5 langues (cela nous évitera de refaire toutes les images).

Lire l’article : Notre ascension au second étage

Pour les commentaires, je vous invite à les déposer en bas de l’article lié.