Le Mobile Marketing Association France (ou MMA France) publie son premier baromètre du marketing mobile dans l’hexagone. Réalisée en partenariat avec ComScore, GFK et Médiamétrie, cette étude dresse le portrait des usages mobiles en France.

Cette étude propose plusieurs indicateurs clés pour comprendre comment les Français utilisent aujourd’hui leurs appareils nomades. En plus d’identifier les différents profils utilisateurs, ce baromètre met en lumière l’évolution des équipements et des usages actuels, comparés aux années précédentes.

La France de plus en plus équipée

Sans surprise, le taux d’équipement des Français a progressé d’année en année. Selon le MMA et GFK, il s’est vendu plus de 13,5 millions de smartphones en 2012 contre 7,7 en 2010.

D’autre part, si le nombre de tablettes en circulation augmente (3 605 unités en 2012 contre 454 en 2010), on note une légère baisse des ventes d’ordinateurs portables : des 5 121 produits écoulés en 2010, on en compte aujourd’hui 3605.

Si la quantité de téléphones commercialisés est impressionnante face aux autres appareils, cette information est cependant à nuancer. Dans son étude, le MMA prend en compte l’ensemble du marché des smartphones (particuliers + professionnels) alors qu’elle ne s’intéresse qu’aux ventes hors pro pour les autres équipements.

En d’autres termes, même si les smartphones se vendent comme des petits pains et qu’ils équipent près de 50 % des utilisateurs de mobiles en France, il ne faut pas négliger le reste des terminaux qui, pour la plupart, connaissent également une forte progression.

En effet, les tablettes ont aussi réalisé une belle une percée en France en moins d’un an : entre le premier et le quatrième trimestre 2012, le taux d’équipement des foyers Français a progressé de 77 %.

vente-tablettes-France-2012

Bref, il n’y a pas de grande surprise du côté du matériel : les smartphones mènent toujours la danse talonnée de près par les tablettes. Si les ventes d’ordinateurs portables sont en perte de vitesse, ce n’est pas non plus demain qu’on les verra disparaitre.

La progression de l’équipement souligne les attentes des utilisateurs : de plus en plus mobiles, ils sont en quasi permanence équipés d’un appareil nomade pour surfer, jouer, rechercher ou s’informer. Leur permettre de retrouver rapidement et facilement les informations dont ils ont besoin que ce soit sur ordinateurs, tablettes ou smartphones devient donc l’un des enjeux prioritaires des professionnels sur le web.

Profils et comportements des mobinautes

Les Français sont donc de plus en plus équipés de terminaux connectés, que ce soit de tablettes ou de smartphones. Mais que font-ils sur leurs appareils ? C’est le second axe d’étude du baromètre de MMA France qui identifie les principaux usages et le profil type d’un mobinaute.

Selon Mediamétrie et MMA France, le mobinaute typique serait un homme de 35 à 49 ans, résidant dans la région parisienne et évoluant dans une CSP+.

Cependant, cette étude souligne aussi que les profils d’utilisateurs se diversifient au fur et à mesure de l’adoption massive des appareils mobiles. Ainsi, même si le nord de la France apparait comme plus connecté, le sud n’est pas en reste puisque les régions de Lyon et de Marseille font état de plus de 12 % de mobinautes dans leur population.

profil-mobinaute-France-2012

D’autre part, si les 65 ans et plus et les moins de 15 ans sont les moins équipés de téléphones intelligents ou de tablettes, toutes les autres tranches d’âge (16 – 64 ans) sont de plus en plus connectées, presque à égalité avec les 35 – 49 ans.

Du côté des usages, le baromètre souligne le fort intérêt pour Internet : plus de 70 % des possesseurs de terminaux mobiles utilisent tous les jours ou presque Internet depuis leur appareil.

Les Français semblent également friands d’applications puisque 6,9 millions d’usagers (sur les 23,8 millions de mobinautes) en ont téléchargé au moins une. Plus d’un quart estime même en avoir installé entre 5 et 8 en décembre 2012.

Un engouement qui se retrouve aussi pour l’achat sur mobile. Un peu moins de 3 millions d’utilisateurs indiquent avoir réalisé au moins un achat fin 2012. Pour une large majorité, il s’agit d’une pratique occasionnelle (1 à 4 fois par mois).

Le fin mot de l’histoire

Ce baromètre est l’occasion d’avoir un aperçu actualisé du marché du mobile en France. En plus de présenter des éléments concrets sur l’équipement des Français et l’utilisation de leurs appareils, cette étude apporte aux professionnels, du marketing mobile ou non, des informations pertinentes sur l’évolution des tendances mobile en France.

En plus de donner une vision large sur le sujet, le baromètre apporte une meilleure compréhension des enjeux du mobile en France. Rendre son site accessible aux mobinautes dès aujourd’hui, c’est anticiper l’avenir où les connexions mobiles seront certainement plus nombreuses que les connexions depuis les appareils fixes. Les contraintes étant différentes d’un support à l’autre, mettre en place des solutions pour répondre dès maintenant à chaque problématique sera l’occasion de prendre une longueur d’avance sur ses concurrents, et de se démarquer par une expérience utilisateur plus poussée.