Urbanfonts, bibliothèque de polices gratuite et collaborativeS’il est bien des sujets il est compliqué de débattre, c’est bien celui de l’achat des polices.
Je ne vais ici entrer dans le combat pour ou contre l’achat de polices, mais l’initiative d’Urbanfonts est à saluer pour ceux qui (comme nous) n’ont pas toujours les moyens d’acheter la fonte à 500$ qui va bien, et qui n’avons pas toujours l’usage des fontes très abouties techniquement.

Cela ne m’empêche pas de penser que -comme pour tout le reste- le gratuit n’a de raison d’exister que parce qu’il y a du payant à côté, et qu’un bon typographe est une personne qui vit de sa création, qu’on doit donc rémunérer à juste titre.

L’outil de sélection des polices d’Urbanfonts est simple, pratique et surtout il repose sur un principe de mot clef que j’utilise habituellement dans mon gestionnaire de polices pour critériser mes familles de typos : celtique, manuscrite, fun, etc.

Comme nous sommes sur le Web, et qu’il n’est donc pas question d’aller titiller les limites de ces fontes gratuites (regard complices vers nos potes de la PAO…), on peut donc tester tout un tas de polices dans nos créations, et mettre à profit notre expérience pour laisser des commentaires sur les polices. Un système de notations par étoiles permet de favoriser les fontes que l’on juge bien faites et réellement dignes d’intérêt.

Interface Web d’Urbanfonts

Sans être révolutionnaire dans son fonctionnement ou ses caractéristiques, on note toutefois sur ce site plusieurs choses positives, notamment au niveau de l’ergonomie, et on sait bien que l’on est souvent en rush pendant la recherche d’une police, le gain de temps apporté par une interface claire est sobre est alors bon à prendre…

Parmi ces petit « plus », le nuage de mots clefs en entrée de site qui a le mérite de nous mettre tout de suite dans le bain :

Les mots clefs dans l’interface Web d’Urbanfonts

C’est sobre et rapide au chargement, on va droit au but et on a accès aux mêmes options de personnalisations du texte de preview que dans les gestionnaires de polices logiciels :

Outils avancés de personnalisation des polices d’Urbanfonts

Egalement bien foutu, le roll-over sur l’aperçu d’une police génère une vue alternative des caractères en mode alphabet :

Passage d’un aperçu à un autre lors d’un survol du curseur de la souris

Un clic sur l’aperçu et vous arrivez au détail de la police, vous présentant chacun des caractère dans les deux casses :

Interface détaillée d’Urbanfonts

Il y a évidemment les 100 les plus téléchargées, le blog qui va bien, des outils de partage et enfin la possibilité de passer de l’autre côté de la barrière en achetant des polices dites payantes, si le coeur nous en dit…

» Visiter le site Urbanfonts.com.