Si vous pouvez d’ores et déjà acheter depuis un ordinateur, un mobile voire depuis les réseaux sociaux, voici venue l’ère de l’achat via son écran de télévision et sa télécommande. Non, il ne s’agit pas ici de téléachat capable de vendre une batterie de casseroles ou un produit trop magique pour faire briller les jantes de votre voiture, mais bien de faire ses courses à l’aide de sa télé intelligente.

La télévision connectée est le nouveau credo des marques : les possibilités qui découlent de ce canal de communication sont nombreuses et c’est aussi un moyen de toucher un très large public.

Tv connectée stéreoscope

TV connectée : kézako ?

Comme son nom l’indique, la télévision est connectée à Internet. Vous pouvez ainsi revoir vos programmes préférés en VOD (Video On demand) et accéder à des contenus exclusifs sur le portail de votre fournisseur Internet, participer à des débats, répondre à des questions… Bref, émettre vous aussi de l’information.

À terme, Internet et les réseaux sociaux se mêleront à votre programme TV pour vous permettre d’interagir (critiquer le mauvais jeu des acteurs, acheter la trop jolie petite paire de chaussures, ou la voiture du monsieur si vous préférez) en même temps que vous regardez une émission ou un film.

Vous pourrez également accéder à n’importe quel contenu sur le web, de votre page Facebook aux photos de vacances hébergées en ligne. Bref, vous aurez le woueb à portée de télécommande.

Des émissions comme « C dans l’air » sur France 5 utilise par exemple la TV connectée pour donner l’occasion aux téléspectateurs de répondre à la question du jour, consulter la biographie des invités ou bien retrouver les ouvrages présentés.

Tous les grands groupes s’y mettent, des constructeurs comme Samsung ou Sony, aux agrégateurs de contenus divers et variés comme Spotify ou Google. Et pour cause : le marché est en plein essor ! La récente étude de Paris-Dauphine et Médiamétrie sur l’économie du numérique souligne que plus de trois millions de Français étaient équipés de smart TV au second trimestre 2012. La progression des ventes est de +6,5 % par rapport à la période précédente.

Faites vos courses sans bouger de votre canapé

Si la télévision connectée permet de revoir ses programmes préférés en différé, d’autres entreprises tentent également d’en faire un canal de vente privilégié.

Citons par exemple la campagne de publicité interactive de Fiat diffusée sur M6 : les six spots diffusés en prime time cet été conviaient le téléspectateur à poursuivre l’expérience en visionnant d’autres contenus vidéo et photo, tout en l’invitant à communiquer son adresse e-mail. Cette dernière était ensuite transmise au centre de contacts de Fiat qui se chargeait d’envoyer une brochure aux personnes intéressées.

Aux USA, Target a eu l’idée original de mettre en scène ses produits dans une mini série télé. Vous aimez la robe de l’actrice ou la cravatte de son boyfriend ? Pas de problème, vous pouvez l’acheter en un clic… de télécommande. Le principe est simple : au fil de la série, les téléspectateurs peuvent ajouter des articles à leurs favoris grâce à un bandeau situé à droite de l’écran, mais aussi les partager sur les réseaux sociaux et bien sûr les acheter.

La TV connectée et e-commerce

Poussant l’expérience encore plus loin, PayPal avec TiVo, une marque d’enregistreur numérique, propose d’effectuer des dons et d’acheter des produits depuis leur télé à l’aide de la télécommande. Concrètement, pendant une publicité, les particuliers pourront mettre sur pause, interagir avec le programme, cliquer sur un article pour l’ajouter à leur panier.

À terme, les téléspectateurs pourront également recevoir des bons de réduction dans leur portefeuille PayPal, utilisable dans les magasins physiques partenaires de l’opération.

Mais la Corée va encore plus loin et invite ses citoyens à faire leurs courses depuis leur télé. Le magasin 3D proposé par Tesco permet aux usagers, équipés de la Kinect de Microsoft, de naviguer dans les rayons sans bouger de leur canapé !

Et la France dans tout ça ?

Si en France quelques applications de ce type, notamment pour le téléachat, sont expérimentées par TF1, le projet n’a pas rencontré un franc succès. Cependant pour Mathieu Dubreu, Smart Tv Solution Manager (rien que ça) chez Atos Wordline, le retard des Français s’explique par le fait que les seniors, public privilégié de ces émissions, sont peu sensibles aux nouvelles technologies.

Pour autant, des expérimentations sont menées dans l’hexagone, comme celle de Casino dans la région d’Auxerre. La marque de grande distribution a testé pendant plus d’un an une chaine dédiée aux commerçants du coin (bons plans, produits…), baptisée MesServicesTV. Cette expérience, qui s’est terminée en février dernier, est aujourd’hui suivie de près par le CSA, qui planche sur le cadre règlementaire à venir de la TV connectée française.

Pas de doute, la télévision intelligente appliquée à l’e-commerce est un usage en devenir. Tout récent sur notre bon vieux territoire, le grand public n’est pas encore au fait de cette nouvelle technologie, ni même équipé puisque seulement 3 millions de Français ont une smart TV. On risque cependant d’en entendre parler de plus en plus, et de voir défiler de nombreuses applications qui viendront une fois encore modifier notre façon de communiquer, d’interagir et de consommer. Affaire à suivre !