Google TrustRank

Google utilise de plus en plus dans son algorithme des facteurs liés à des indices de confiance (d’un site ou d’une page), comme par exemple le TrustRank.
Mais qu’est-ce qui caractérise ces fameux sites ?

Sans faire partie de Google, difficile de dire sur quoi Google se base pour juger si un site est digne de confiance ou pas, et à quel niveau (y a-t-il plusieurs critères ? sont-ils notés ou bien leur valeur est-elle simplement oui/non ?). Voici quelques éléments de réponse…

(Source de cet article : WebRankInfo.)

Google utilise de plus en plus dans son algorithme des facteurs liés à des indices de confiance (d’un site ou d’une page), comme par exemple le TrustRank. Mais qu’est-ce qui caractérise ces fameux sites ? Eléments de réponse…

Sans faire partie de Google, difficile de dire sur quoi Google se base pour juger si un site est digne de confiance ou pas, et à quel niveau (y a-t-il plusieurs critères ? sont-ils notés ou bien leur valeur est-elle simplement oui/non ?).

D’après l’article d’origine sur le TrustRank, les auteurs ont commencé par sélectionner des sites à qui on peut certainement faire confiance. Ensuite les sites qui reçoivent des liens depuis ces sites de référence se voient attribuer eux aussi des notes de TrustRank supérieures à la moyenne (pour être plus précis, le TrustRank est calculé pour chaque page, comme le PageRank). Peut-être que des évaluateurs chez Google ont fait ce travail, et le refont régulièrement…

Nombreux sont ceux qui acceptent volontiers de penser que Google se base sur des critères de ce type, mais presque tout le monde se demande comment savoir quels sont ces fameux sites de référence. Voici quelques une de mes idées, j’espère que vous en apporterez d’autres !

Critères pris en compte pour juger si un site est digne de confiance :

  • âge : le site est connu depuis longtemps sur le web,
  • mentions légales : l’éditeur du site est clairement indiqué :
    • nom, prénom, adresse pour une personne physique,
    • ou nom, adresse et identifiant pour une personne morale,
  • nombre de sites différents parlant du site (sous forme de liens),
  • le pourcentage de liens vers ou en provenance de sites de mauvaise réputation (spamdexing) : il est très faible chez les sites de confiance,
  • sur une page : le ratio entre le nombre de liens et le nombre de mots,
  • stratégie de netlinking : nombre et caractéristiques des liens entrants, nombre et caractéristiques des liens sortants,
  • liens entrants issus d’annuaires comme DMOZ ou Yahoo, ou d’encyclopédies comme Wikipedia (ce critère est sans doute le moins fiable).

Sites sans doute jugés dignes de confiance :

  • les sites ayant un nom de domaine en .edu ou .gov (ou .gouv.fr etc.),
  • les sites institutionnels,
  • les associations, fédérations internationales (UNESCO, Nations Unies, Croix Rouge, etc.),
  • les leaders des médias (presse, télévision, radio, Internet),
  • les sites très populaires dans leur secteur (notion subjective et non figée…),
  • les sites bénéficiant de liens supplémentaires dans les résultats de Google.

Ceux qui sont venus à la formation au référencement Ranking Metrics ont pu découvrir les résultats de notre étude portant sur l’estimation du TrustRank de plus de 10.000 sites, basée sur certains des critères mentionnés ici ainsi que sur d’autres critères.

(Source de cet article : WebRankInfo.)