Excellent article publié sur Email Marketing Reports qui se propose de (re)définir le concept de la délivrabilité email.

On y apprend notamment qu’il s’agit d’une des principales mesures d’une campagne emailing. En effet, la moindre des choses à l’heure d’effectuer une action de webmarketing par email est de savoir si son savoir a bien été reçu, dans de bonnes conditions de lecture et de diffusion. La délivrabilité englobe donc tout le process de mesure d’efficacité du message dans sa réception et sa perception auprès de votre cible, comme le rappelle rapidement l’auteur de cet article, Mark Brownlow :

You can think of email deliverability as a fancy word for describing all the issues involved with getting your email delivered to the intended recipient. Anything that affects whether your outgoing email appears in front of the recipient comes under the heading of deliverability.

C’est pour cela que l’on cherche constamment à améliorer la délivrabilité d’une campagne, afin qu’elle génère un maximum de clics et qu’elle soit le plus (correctement) lue possible. La délivrabilité va donc s’intéresser aux techniques de conception du message HTML, qui constituent l’ossature de votre email, mais également à toute la chaine d’expédition (ou routage) de ce dernier, depuis le fournisseur de la plateforme d’expédition jusqu’aux serveurs d’émission et de réception des emails.

Très technique, cette partie demande un savoir faire et une expérience sans cesse renouvelés, tant les standards et les critères d’optimisation sont multiples.

» Découvrez dans l’article de Mark Brownlow la nature de tous ces critères et les moyens pour parvenir à une délivrabilité maximale de votre message.

[Mise à jour] En ajout à l’article ci-dessous, je vous invite à découvrir l’excellente étude sur la délivrabilité de Message Business.]