Les salons sur le monde du numérique se succèdent et se ressemblent, en tout cas en ce qui concerne nos chères tablettes (pas de chocolat, ni de muscles d’ailleurs) car elles y tiennent une place de choix.

Presque tous les jours depuis quelques semaines, on voit apparaitre de nouvelles tablettes tactiles (retirées ou pas du marché) toutes plus « révolutionnaires » les unes que les autres.

Alors bon, si vous hésitiez encore sur le futur de la navigation avec les doigts, voici quelques chiffres qui devraient vous mettre en appétit.

Un petit aparté tout d’abord. D’accord, il s’agit d’une étude américaine. Pour autant, la France n’est pas en reste car l’iPad fait des émules à chacune de ses sorties, et puis nos deux cultures ne sont pas si éloignées que ça (sans parler d’influence). Je ne me risque donc pas trop en me disant qu’on peut regarder de près cette étude et nous projeter sur les usages à venir dans notre bel hexagone.

Cette étude nous apprend donc que :

  • 89% des utilisateurs de tablettes se disent satisfaits ou très satisfaits;
  • À tel point d’ailleurs que certains usages ont maintenant basculés sur ce support, plutôt que sur ordinateur. Parmi les utilisations citées, 72% des répondants préfèrent regarder la météo sur leur tablette, et 52% l’utiliser pour faire leurs achats en ligne;
  • Ce support est majoritairement utilisé chez soi (58%), puis au travail ou à l’école (21%), et enfin dans les transports (16%);
  • S’informer est le premier usage, puis consulter ses mails, jouer à des jeux, écouter de la musique ou encore guincher sur les réseaux sociaux;
  • Les contenus les plus consultés sont les vidéos, la météo, les infos locales et des divertissements;
  • Ce qui explique pourquoi la toute première application téléchargée (en nombre) est celle de la météo !
  • Enfin les utilisateurs de tablettes préfèrent choisir des applications gratuites (21%). Les répondants affirment d’ailleurs avoir téléchargé en moyenne 26% d’applications payantes, pour un budget annuel de 53 dollars.

Ok, donc si je récapitule, le tablette-mobinaute aime bien se caler peinard chez lui avec son iPad (suggestion de présentation bien sûr) pour mater la météo et regarder des vidéos. Ce même utilisateur n’est pas encore prêt à payer, ou en tout cas pas trop cher, des applications pour se distraire et s’informer.

On peut expliquer ce « phénomène » non pas seulement par une radinerie ambiente, mais plus par – petitin – le modèle globalement gratuit du web (on a mal éduqué nos internautes) et – petideux – par des applications qui ne méritent pas encore qu’on débourse de l’argent pour les utiliser.

On en avait d’ailleurs parlé sur ce blog : les mobinautes sont globalement mécontents des sites et applications mobiles. Alors que paradoxalement, comme on vient de le voir, ils sont très majoritairement satisfaits de leur tablette tactile.

La solution, ladies and gentlemen, me paraît limpide : on peut tout d’abord se pencher sur ces usages mobiles et mettre le doigt sur ce qui pose problème. On peut aussi envisager des solutions techniques comme le responsive webdesign dont on a parlé sur ce blog en long, en large et en travers, ou presque…

Et vous, quels sont vos usages ?