Path est une application que j’ai découvert en discutant entre deux portes avec un ami, et que j’ai testée « juste pour voir ». Path n’est pas seulement une application d’ailleurs, c’est aussi et surtout un réseau social (pardon un journal en ligne)… disponible uniquement sur smartphone.
Ambitieux me direz-vous, certes vous répondrai-je.

Ceci étant, certaines applications comme Instagram (au pif), misent sur le côté attrayant et addictif de leurs fonctionnalités et même de leur interface (épurée, belle, intuitive). Je ne me risquerai pas trop en écrivant ici que Path est l’une d’entre elles, même si son succès n’est pas assuré dans ce monde en constante ébullition qu’est le web social.

Bref, Path vaut tout de même le coup d’oeil, ne serait-ce que pour la tester ou faire un tour sur son site développé en responsive webdesign (assez bien fichu, si ce n’est la vidéo qui ne passe pas sur iPhone/iPad à minima…)

Page d'accueil du site web

Si on jette un coup oeil à la carrosserie, on peut dire que c’est une belle bagnole : on est globalement séduit par cette chouette application. Outre son interface réussie, ses différentes fonctionnalités se prennent très facilement en main, d’un effleurement de doigt, dirais-je même.

Path est aussi une application ludique ET adaptée au marché français : elle est tout d’abord disponible dans la langue de Molière, et puis j’ai quand même pu écouter Tata Yoyo d’Annie Cordy, ce qui n’est pas donné à toutes les plateformes américaines disponibles sur le web, vous en conviendrez. D’ailleurs, je ne compte plus le nombre de services et d’applications me promettant monts et merveilles, que j’ai testé et abandonné rapidement.

Si on met un peu les mains dans le cambouis (mais pas trop quand même), on comprend tout de suite le fonctionnement de Path : c’est bien un journal en ligne, sur lequel on peut publier des statuts et dire où l’on se trouve, avec qui, ajouter des photos (qu’on peut retoucher comme sur Instagram), des morceaux de musique qu’on aime (dont Tata Yoyo, oui) et puis aussi aller se coucher parce qu’on a les yeux qui piquent à force de s’amuser sur son petit écran.

Captures d'écran de l'application iPhone Path

Oké, on n’est pas très loin du réseau social (on y est même carrément) et donc du sur-fait ; mais ce positionnement me paraît judicieux : Path est à la fois bien pensée dans son ergonomie (la simplicité règne), et très complète au niveau de ses fonctionnalités.

Alors d’accord, l’équipe de Path s’est fait taper sur les doigts tout récemment pour avoir stocké sur ses serveurs les carnets d’adresses de ses utilisateurs. Nul n’est parfait dans ce bas monde, pas même cette application d’ailleurs, et puis ils l’ont très finement  joué à la « we are sorry » pour gérer la crise. D’autres se sont aussi fait choper les doigts dans le pot de confiture, comme Facebook ou Twitter pour ne pas les citer.

Bref, si on s’en tient à ce qu’on aime, c’est à dire le « web moulé à la louche de père en fils », Path n’en est pas loin, et on n’oubliera pas de la regarder du coin de l’oeil.