Chers lecteurs, ce mois de mai risque bien d’être historique dans l’épopée fantastique de l’Internet français (oui, j’annonce).

Depuis des années, la guerre des navigateurs fait rage. Microsoft a joui pendant 10 ans d’un monopole mondial avec son butineur livré dans Windows : Internet Explorer. Pendant tout ce temps, les concepteurs de navigateurs alternatifs ont mis le paquet pour relever le niveau : meilleure sécurité, rapidité, facilité d’utilisation, gratuité…

Mais il y a environ 1 an (en mars 2010), le monopole de Microsoft s’ébranlait : la part de marché de Internet Explorer passait sous la barre des 50 %. Ceci s’explique non seulement par le fait que leur navigateur est en retard par rapport à la concurrence, mais aussi par celui que cette même concurrence s’est adjointe d’un allié de choix : Google.

Le géant de Mountain View a lancé en 2008 son propre navigateur web : Google Chrome. Depuis sa mise à disposition des internautes, ce navigateur est celui qui a montré la plus fulgurante progression (env. + 10 % de parts de marché en 1 an), dépassant Safari (d’Apple) et Opera dans la foulée.

Bref, revenons-en à ce jour historique qui se rapproche…

Si la tendance se confirme et qu’Internet Explorer continue sur la voie de la décroissance pendant que Firefox convainc toujours plus d’adeptes Français, ce mois-ci : le nombre d’utilisateurs de Firefox dépassera celui d’Internet Explorer (toutes version confondues) en France.

Statistiques de l'usage des navigateurs en France sur la période d'avril 2010 à avril 2011

La montée en force des navigateurs alternatifs (Chrome est en vert et Firefox en orange)… ou la chute d’Internet Explorer

Pour vous aussi naviguer sur Internet autrement qu’avec Internet Explorer, je vous invite à consulter le site BrowserChoice, une liste des navigateurs les plus utilisés sur le marché.

Et pour finir, une petite phrase d’ouverture qui titillera le Nostradamus qui est en vous : à quand le dépassement de Firefox par Chrome ?

Source : Statcounter