Après l’Internet nomade, voici venu le temps de la «communication en champ rapproché» sur mobile. La NFC pour Near Field Communication serait la « troisième révolution du mobile », après la voix et la transmission de données par Internet. Cette technologie, qui permet à deux terminaux de communiquer entre eux, commence à s’installer petit à petit dans nos vies quotidiennes.

Cependant, peu de personnes connaissent la NFC et surtout les applications concrètes qui en découlent. Plongeons-nous donc dans le pays des technologies sans contact

phone

Qu’est-ce que la NFC ?

Concrètement, la NFC est un processus de communication rapproché entre une borne et un terminal (une carte, un mobile…) qui permet d’échanger des informations. A Rennes, la carte de transports en commun Korrigo, qu’on valide sur une borne de lecture, utilise la technologie NFC : la carte et la borne communiquent et s’échangent des données, notamment pour la validation de votre titre de transport.

La NFC permet donc de dématérialiser ce qui autrefois tenait dans votre portefeuille. C’est aussi un moyen de fluidifier la transmission d’informations. Une seule carte NFC pourra par exemple regrouper en un seul endroit toutes vos cartes de fidélité de magasins, ou celles de votre bibliothèque, de votre piscine, du cinéma, mais aussi de vos billets de transports…

Pour encore plus de dématérialisation et de facilité d’usage, la NFC se retrouve aussi dans les smartphones et autres terminaux mobiles intelligents.

Lors d’une table ronde à ce sujet pendant l’évènement Viva-Cité, qui se tenait à Rennes du 29 septembre au 7 octobre dernier, le Directeur général des services urbains de Rennes Métropole a affirmé que l’avenir de la NFC passera par le mobile.

Il y a quelques années, dans les films de science-fiction les héros arrivaient à envoyer leurs données de leurs super téléphones mobiles vers une télé géante. Aujourd’hui, la réalité rattrape la fiction…

Avec la démocratisation des smartphones, et leurs multiples fonctionnalités, les cartes de transports se trouveront sûrement bientôt en application dans nos appareils nomades préférés. Plus besoin de sortir sa carte, il faudra dégainer son portable, le passer sur la borne, et le tour est joué.

Technologie NFC et mobile, un début d’histoire d’amour (qui durera toujours) ?

Si l’avenir de la NFC se trouve dans le mobile, quelles sont les utilisations concrètes que l’on peut rencontrer aujourd’hui et qui devraient « révolutionner » nos vies quotidiennes de demain ? Il existe trois grandes « familles » d’applications :

Le mobile comme moyen de paiement sans contact

En la matière, la ville de Caen apparait comme pionnière puisqu’elle expérimente depuis 2005 une application de paiement depuis nos smartphones.

C’est certainement l’un des usages les plus attendus de cette technologie qui offre une meilleure sécurité lors des transactions.

D’ailleurs, de grandes enseignes comme Leclerc l’ont bien compris : le groupe a intégré les tags NFC à ses étiquettes sur ses produits en rayons. En passant leur téléphone sur ces étiquettes, les clients peuvent désormais accéder à un tas d’informations. L’application leur donne la composition des produits, envoie une alerte en cas d’allergène, permet d’ajouter l’article à son panier, calcule le budget en temps réel et réalise une liste de courses. Peut-être un jour, les clients de Leclerc n’auront même plus besoin de passer à la caisse pour faire leurs achats ?


Le payement mobile via la technologie NFC

Le mobile comme porte-carte de fidélité, de titre de transport, de billet de spectacle…

D’ailleurs, Leclerc ne se cantonne pas à ces tags NFC puisque le groupe a aussi annoncé qu’il était désormais possible d’ajouter sa carte de fidélité à la fonction Passbook d’iOS6, le service qui permet de regrouper sur votre téléphone intelligent vos tickets de cinéma ou encore de train.

Le smartphone remplacera sûrement un jour les innombrables cartes qui remplissent chaque jour un peu plus votre portefeuille. Plus besoin de chercher longtemps pour vous rendre compte que cette satanée carte de fidélité est restée sur votre bureau : votre mobile les réunira toutes, et dématérialisées en plus.

Leclerc intègre sa carte de fidélité au Passbook iOS6

Le mobile comme lecteur d’information

Outre les étiquettes NFC dans les centres Leclerc, les tags NFC permettent aussi aux villes de dynamiser le parcours de visite, à l’image de Caen, qui a mis en place un balisage par flash code dans ses rues. Les badauds peuvent alors accéder à du contenu sonore et visuel en flashant simplement le code avec leur téléphone.

Aux arrêts de bus, des codes NFC ont été installés pour permettre aux usagers d’être informés sur l’état du service. Cette dernière application a reçu 6 000 connexions en 2012. Si Caen est précurseur en matière d’utilisation du NFC, c’est surtout une vitrine des possibilités offertes par cette technologie.

L'exemple de Caen et ses tags NFC

Bientôt, les excuses du type « mince alors ! J’ai oublié ma carte bleue à la maison ! Désolé chérie… Tu payes le resto ? » ou « Zut alors ! J’ai perdu votre carte de fidélité ! Dommage, j’étais à la fin… Vous m’en refaites une ? » ne seront plus valables… Votre mobile vous servira à la fois de téléphone, de carte de paiement et de portefeuille… À moins bien sûr que vous dégainiez l’excuse désormais imparable : « j’ai plus de batterie ! »…