Souvenez-vous

Un savant fou du nom de Frankenstein créa de toutes pièces un horrible monstre : le corps d’un homme monté de la tête d’un autre, couvert d’horribles cicatrices et déformations. On est ici à la limite du fantastique et du ridicule.

Pour un site Internet c’est la même chose.

Contre la Frankensteinisation des sites

Un site = 1 objectif

Sans tomber dans une rigueur soporiphique à souhait, il faut se dire qu’un site doit servir un objectif unique (informer, vendre, faire apprendre, …), s’adresser à une cible déterminée, prendre en compte des contraintes techniques, d’accessibilité, navigateurs, webdesign, …

Moment souvenir : Une plateforme en année 1 à destination du grand public deviendra petit à petit, à bouts de pansements et de sparadraps un extranet pour du B2B.

Vous imaginez vous ? Un site d’information dédié aux chorégraphies de la teckonik qui vendrait en plus des ronds de serviettes et mettrait  à disposition des cours particuliers pour nos chérubins. C’est à peu près la même chose.

En conclusion

Nous extrapolons bien sûr, mais retenez, client, qu’un site qui fait tout, ne fait rien, en tout cas rien de bien.