L’une des spécificités d’un(e) chef de projet est de retranscrire certaines demandes techniques et donc comprendre le langage de l’équipe de prod.

Ces éléments peuvent être évidents, mais sans explication et sans contextualisation, il peut être difficile de déchiffrer un simple mail. C’est ce qu’il m’est arrivé récemment lorsqu’un développeur, m’a demandé de faire installer une librairie sur un serveur géré par le client.

Voici sa demande : « pour les prochains cap deploy, nous avons besoin de trois nouvelles gems, dont Nokogiri, utilisée pour la manipulation du HTML des templates au moment de la personnalisation. Cette gem requiert que la librairie libxml2 soit installée sur le serveur, ce qui n’est pas le cas actuellement. »

L'Écho des projets - franco dev

Vous imaginez bien mon désarroi lorsque j’ai du retranscrire tout cela. En me parlant de gem et de Nokogiri, le développeur ne m’évoquait pas le dernier plat japonais à la mode, mais bel et bien une fonctionnalité à mettre en place afin de finaliser son développement.

J’ai donc demandé quelques explications, car il était nécessaire de bien comprendre et de s’approprier cette requête afin de répondre aux éventuelles questions du client.

Nous devons donc sans cesse faire preuve d’adaptabilité et de méthodes pour comprendre et parler en franco-web.

Amis développeurs, voici ma doléance : rappelez-vous que la personne qui remonte vos demandes aux clients n’est pas forcement développeur !