Être omnipotent

Le site devra disposer d’un back-office permettant d’en éditer / supprimer / modifier toutes les rubriques.

Voilà encore un grand classique des demandes client quand vient l’heure de poser un brief.

L'Écho des projets - Fantasme administrabilité

Il est vrai qu’internet véhicule tellement cette idée du « pouvoir tout faire, comme et quand on veut » que l’attente est légitime. Par ailleurs, on peut comprendre le client qui souhaite investir dans la production d’un site et pouvoir ensuite le gérer sans surcoût, ni sentiment d’être tributaire d’un tiers pour chaque petite mise à jour. C’est rassurant.

Le site entièrement administrable est donc devenu le Saint Graal du client souhaitant s’assurer une éternité d’autonomie et d’indépendance dans la gestion de son dispositif web.

C’est possible…

Vous rendre autonome et indépendant, c’est possible.

Précédemment dans l’Écho des projets, on vous parlait de la différence entre site statique et site dynamique. Entre autres choses, on en aura retenu qu’un site dynamique peut être doté d’une console d’administration permettant à un non initié de mettre à jour les contenus.

Pour cela, il nous « suffit » de concevoir et produire un site dynamique doté d’une console d’administration de vos contenus.

Facile…

Mais…

Car il y a bien un « mais », ou plutôt plusieurs « mais ».

Développer un site administrable est plus onéreux – nous allons passer plus de temps à mettre en place les moyens de vous en faire gagner.

Rendre des contenus administrables est contraignant : le site dynamique implique un formatage de présentation qui accepte très mal (voire pas du tout) l’exception. Adieu créa en mode Wow !

À tout rendre modifiable à l’envi, on risque surtout de vous livrer une véritable usine à gaz dont le fonctionnement sera tellement complexe que vous l’oublierez bien vite après la mise en ligne. De facto, au moment de réaliser une modification, vous contacterez votre prestataire pour que vous soit rappelé le fonctionnement… Vous vous sentirez alors tributaire d’un prestataire qui sera frustré de devoir vous ré-expliquer comment user des moyens d’autonomie qu’il aura mis en place… à votre demande.

Administrabilité intelligente, question de fréquence

Usons de tout, mais n’abusons de rien.
On peut vous rendre autonome, quand cela est pertinent, cohérent.

Une rubrique aura tout à fait vocation à être rendue administrable en fonction de deux critères :

  • le caractère standardisé du format des données qui y sont présentées
  • la fréquence des mises à jour que vous êtes susceptibles d’y réaliser

C’est le cas typique d’une rubrique actualités ou bien des fiches d’un catalogue produits en ligne : présentation uniformisée, et mise à jour a priori fréquente.

En revanche, une plateforme de marque est par nature un contenu assez peu mouvant. Une fois que vous avez présenté l’historique de votre entreprise, ce dernier ne risque, a priori, pas de bouger avant quelques années. Il y a fort peu de raison que vous soyez amenés à y réaliser des modifications fréquentes.

En ce sens, et pour ce type de rubrique, on préférera un traitement en statique (vous ne pourrez rien y modifier sans passer par votre presta) qui aura l’avantage de donner plus de possibilités aux explorations créatives des designers qui seront libérés des contraintes de l’administrabilité.

Questions de nature de contenu, et de fréquence d’utilisation, à se poser au moment où l’on énonce ses besoins initiaux. C’est ici que réside le secret d’un juste équilibre entre cohérence en ligne, autonomie de gestion de contenus, et rationalisation des coûts.