« Le scroll non merci »

Voilà une phrase qui résume bien ce qui peut être considéré comme un vrai marronnier dans le quotidien du chef de projets, surtout quand vient la saison de la conception et du maquettage.

Petits morceaux choisis :
« Les visiteurs ne scrollent pas »
« Personne ne va voir les informations présentes dans le bas du site »
« Pouvez-vous diminuer le header ? Je souhaite que l’on voit toute la page dès l’ouverture du site »…

L'Écho des projets - Le scroll non merci

Autant demander de blinder la page d’accueil en réalisant une vraie performance : y faire figurer… tout le site.

Mais, pourquoi au juste ?

Parce qu’hors du cadre étriqué de l’écran, point de salut ?
Parce qu’une fois passée la fatidique ligne de flottaison de l’écran (qui rappelons-le, est différente selon les écrans et les résolutions), les malheureux petits contenus tombent dans les abîmes de l’oubli ?
Parce que si non visible dès l’arrivée sur la page alors une info perdue ?

Pourquoi donc cette angoisse du « compressez moi tout ça dans le tiers supérieur de la page » ? Pourquoi ?

Ah oui… parce que… les utilisateurs ne scrollent pas !

« Erreur ! »

Si nous étions en plein milieu des années 90, cette affirmation serait acceptable. Mais aujourd’hui, les usages ont évolué à un point tel qu’elle est ravalée au rang de mythe.

Les utilisateurs sont bien conscients du fait qu’ils ont une souris en main et, ils s’en servent.
De plus, ils vont avoir tendance à préférer le scroll au clic : on préfère lire un contenu dans sa longueur plutôt que de le voir compartimenté en pages (même si cela permet de rentrer dans la surface de l’écran dont on rappelle encore que la taille varie d’un terminal à l’autre).
Et l’attention se portera sans problème sur votre footer, si toutefois le site est conçu pour favoriser le défilement.

En revanche, cela pose un petit challenge côté ligne éditoriale : les utilisateurs scrolleront d’autant plus favorablement que le tiers supérieur leur aura donné envie de le faire 🙂
Tout est affaire de choix dans la hiérarchie de l’information, mais entasser tout le monde au cinquième étage n’apportera rien de bon – en tout cas, pas d’aisance dans la consultation.

Alors en résumé…

Une expérience utilisateur réussie sur un site : oui ; les idées reçues sur la navigation : non.
Avec un site correctement conçu et des contenus dûment hiérarchisés, le scroll, c’est tout sauf un problème ou un frein à la performance.

N’ayez crainte, le scroll c’est bien pour votre site et pour vos visiteurs.