Le blog d'entreprise, une histoire d'immersion...

Le blog d’entreprise, une histoire d’immersion…

Vous vous souvenez du temps où les entreprises avaient comme unique canal digital un site Internet « corporate », et comme l’on observait avec fascination les individus branchés qui communiquaient via un blog en leur nom propre ?

Vous vous souvenez aussi de ce temps pas si lointain où les entreprises enrageaient de voir les résultats de recherche —sur un de leur nom de produit ou de services— pollués par les avis négatifs déposés par autant de billets rageurs d’utilisateurs bloggueurs mécontents ?

Oui, c’était il y a un siècle, avant Facebook, Twitter, avant même l’e-réputation (en tout cas le terme n’existait pas)… Mais les entreprises ont vite compris, puisque ces petits cons de bloggueurs les cherchaient, ils allaient les trouver. Elles se sont alors majoritairement et joyeusement planté, en considérant le blog comme une énième réminiscence de leur puissance d’affirmation marketing (on est les meilleurs, les plus beaux, toussa).

Les exemples ne manquent pas, du « blog de ma peau » d’une certaine marque de cosmétique française au « journal de Claire » d’une certaine compagnie ferroviaire, le blog d’entreprise a connu des débuts épiques tant les pratiques des marques éditrices étaient en décalage complet avec l’esprit du blog, celui de la transparence, de l’ouverture, de la sincérité et —allez allons-y gaiement— de l’ouverture aux autres.

Bon, évidemment en contexte B2B tout cet amour du prochain et ce don de soit a du mal à passer pour sincère… Et comme la vie est faite de succès et d’échecs ; les blogs ont été fermés ou modifiés, les marques ont mangé leurs chapeaux et se sont offerts les services de vrais bloggueurs ou d’experts de la communication digitale.

Elles ont aussi et surtout compris une chose essentielle : nous sommes entrés dans l’ère de la social-consommation. La ménagère de moins de 50 ans peut en effet aller défaire ses bigoudis, l’heure est à la cooptation (Ex : Vente Privée), la recommandation (TripAdvisor), le bon plan collectif (Groupon) et l’hyper-personnalisation (Threadless). Le consommateur, qu’il soit professionnel et particulier, s’est donc mis à réfléchir avant d’acheter ; ou plutôt il a l’impression d’être acteur de son achat ou de sa consommation, ce qui en soit est —pour lui— un fait nouveau.

Je m’arrête avant de rentrer complètement dans un traité d’économie numérique vue par Marcel, pour me concentrer sur le blog d’entreprise : qu’est-ce c’est ? comment ça marche ? quels sont les bonnes pratiques et enfin est-ce que c’est intéressant d’y aller ?

Ce premier article s’attache modestement à définir ou rappeler quelques concepts, si vous êtes sages le deuxième entrera un peu plus dan le dur de « comment qu’on fait pour que ce soit bien fait ».

Un blog, c’est quoi ?

Pour la petite histoire, le mot anglais « log » signifie à l’origine « rondin de bois ».
Le rapport ? Il y a fort fort longtemps, les marins utilisaient ces morceaux de bois qu’ils jetaient à la mer pour calculer la vitesse de leur bateau, données qu’ils copiaient ensuite dans un journal de bord.
Au fil du temps, le mot « log » est progressivement devenu synonyme de carnet de bord, utilisé tant dans la marine que dans l’aviation. C’est dans les années 90’s que sont apparus les premiers « web-logs », ces carnets de bord publiés en ligne et accessibles à tous.

Vous l’aurez donc compris : un blog est une tribune libre où tout un chacun peut exprimer ses opinions, ses réflexions, ses idées, ses trouvailles… Et commenter, approuver, insulter celles des autres. Une sorte de démocratie numérique, avec ses forces et ses faiblesses…

Côté chiffres, il est difficile de connaitre précisément le nombre de blogs actifs dans l’hexagone, mais selon certains spécialiste, il y aurait en France entre 15 et 20 millions de blogs. D’après le JDN, les six premiers hébergeurs (dont Overblog, Blogger et Skyblog) concentreraient près de 35 million de visiteurs uniques par mois, pour plus de 1,5 milliard de pages vues.

Les outils qui vont bien

Il existe une multitude d’outils et de plateformes pour créer et personnaliser son blog. Grosso modo il s’agit :

  • soit d’une solution « clé en main » auto-hébergée(Blogger, Overbog, etc.) où vous pourrez créer votre blog en deux clics après avoir choisi son nom et quelques éléments graphiques,
  • soit un blog personnalisé, basé sur un système de gestion de contenus (par exemple WordPress, qui équipe le modeste blog que vous lisez actuellement), que vous hébergerez et paramétrerez vous-même.

En plus de diffuser de la publicité sur votre blog, la première solution présente l’inconvénient majeur d’être limitée dans la personnalisation du design, des options à ajouter ou encore du nom de domaine (qui sera celui de l’hébergeur : hebergeur.vous.fr).

La deuxième solution est beaucoup plus intéressante même si elle nécessite quelques compétences techniques : à partir d’un moteur de blog à installer, vous pourrez utiliser des modèles de pages (appelées templates) et les personnaliser à volonté, en installant des extensions par exemples (bonjour je voudrais faire du tuning de carnet de bord, c’est possible ? Mais bien sûr, mon bon monsieur…).
Dans le cas de WordPress, les extensions sont multiples et mises à jour régulièrement, tant la communauté d’utilisateurs et de contributeurs est nombreuse. C’est une aide précieuse, notamment à l’heure d’héberger votre blog et de réserver votre ou vos nom(s) de domaine, les anciens aident les nouveaux dans un élan d’altruisme passionné et totalement « open source ».

Zoom sur le blog d’entreprise

Que vous soyez fan de fromage ou du point de croix, vous trouverez forcément un blog qui vous intéresse. Il existe donc autant de blogs qu’il y a de centres d’intérêts (politique, pédagogique, sectoriel…). En contexte d’entreprise, votre blog est à la fois une fenêtre ouverte sur votre organisation (oh regarde ils parlent de leur prochain de repas de Noël) et un porte-voix de votre savoir-faire ou expertise. Sachez prendre la parole, vous avez tout à y gagner !

blog d'entreprise

On voit en effet émerger depuis quelques années des blogs d’entreprise qui, vous l’aurez déjà deviné tellement vous êtes forts, sont créés par l’entreprise (et pour l’entreprise). Ceux-ci sont à géométrie variable en fonction de ceux qui les animent et des objectifs qu’ils se sont fixés (géométrie variable c’est le mot poli pour dire qu’il y’a de tout, dont du mauvais, mais bref).
Parmi les différents types de blogs d’entreprise, vous retrouverez :

  • les blogs corporates ou institutionnels, comme celui d’Ericsson-France ou celui de Google (ouverts mais sérieux) ;
  • les blogs de direction, comme De quoi je me M.E.L, créé par Michel-Edouard Leclerc (relativement auto-centrés) ;
  • ou encore les blogs spécialisés, comme celui d’Orange dédié au cloud computing (techniques et animés par des vrais spécialistes).

Le blog d’entreprise est un outil de communication et d’échanges avec les internautes. La finalité de cette stratégie de communication, quel que soit le type de blog, est de promouvoir l’entreprise et ses produits/services, mais aussi d’installer une relation de confiance en échangeant et en partageant avec les internautes (ben ouais, faut jouer le jeu, ma pov’ lucette). Et par voie de conséquence, l’e-réputation de l’entreprise n’en est qu’embellie (bon évidemment si vous racontez n’importe quoi et que les internautes s’en rendent compte, la pente risque d’être raide à remonter…).

En bref

Longtemps cantonné aux tribunes personnelles, le format blog gagne aujourd’hui en matûrité et touche de plus en plus le monde de l’entreprise. C’est une porte grande ouverte vers les internautes et cette tendance du « 2.0 » (qui utilise encore ce terme?) qui promeut l’échange, la transparence et le collaboratif. Cela suppose un vrai effort sur deux moments clefs :

  • la rédaction du contenu (content management) : Qui est capable dans votre entreprise de prendre la parole au nom de la société/la marque ? Quels contenus diffuser et selon quel timing ? Patron, quelle nouvelle organisation pour faire de vos salariés des bloggueurs officiels ? Mais comment trouver le temps d’écrire des trucs sur un blog, quand on n’en n’a pas ?
  • la réponse aux commentaires (community management) : plus largement, comment allez-vous entretenir votre communauté de lecteurs ? quelles réponses êtes-vous capable d’apporter face aux critiques des utilisateurs publiées sur votre propre blog ?

Dans un prochain épisode, nous vous donnerons les clés pour créer et animer un blog qui cartonne… To be continued !