Ces indicateurs de performance (ou KPI dans le jargon) sont nécessaires pour extraire des données primordiales et améliorer votre site web. Seulement, cela demande de se pencher sur les bons KPI et d’en sortir les bonnes informations… Tout un programme !

Autant d’indicateurs que de besoins

En premier lieu, il faut savoir qu’il existe un très grand nombre d’indicateurs de performance : tout est quantifiable, même si ces données n’auront pas forcément de sens (et donc d’intérêt) pour vous et votre site web.

Par exemple, les KPI peuvent vous éclairer sur un suivi éditorial (savoir quelle rubrique de votre blog fonctionne du tonnerre), sur vos interactions sociales (en comptabilisant le nombre de commentaire ou de mention « j’aime » ou en calculant le nombre de visites provenant de vos publications sur les réseaux sociaux…) ou même encore sur le parcours de navigation de l’internaute (la landing page, le nombre de pages visionnées avant de passer sa commande…).

Bref, avant de vous plonger dans les statistiques brutes de pomme, il est nécessaire de définir en amont les informations dont vous avez besoin et de sélectionner les indicateurs à étudier.

D’une manière générale, certains KPI reviendront sur le devant de la scène quel que soit votre objet d’étude. On retiendra par exemple :

  • Le taux de rebond qui mesure le pourcentage d’internautes qui quittent votre site sans consulter d’autres pages que celle sur laquelle ils ont atterri. Un taux de rebond élevé a deux significations : soit cela permet d’identifier un problème sur le site, soit le visiteur a trouvé rapidement ce dont il avait besoin (information précise, remplir un formulaire de contact…) et n’a pas de raison de chercher ailleurs. 
  • Le taux de conversion ou taux de transformation qui calcule le pourcentage d’internautes qui ont réalisé une action donnée (passer commande ou s’inscrire à la newsletter par exemple).
  • Le nombre de visites et de visiteurs uniques mesure le trafic de votre site web. Le nombre de visites comptabilise l’ensemble des internautes qui sont venus sur votre site quand le nombre de visites uniques prend seulement en compte le premier passage de chaque internaute. En d’autres termes, dans le second cas, même si un usager revient plusieurs fois sur le site depuis le même terminal, il ne sera recensé qu’une seule fois parmi les visiteurs uniques.

world_globe

Analyser, améliorer, mesurer

L’objectif de ces indicateurs est de vous donner des informations intelligibles et exploitables pour vous faciliter la prise de décision. Par exemple, si vos analyses font remonter un grand nombre d’abandons de commande, vous pourrez identifier le problème et le corriger pour améliorer l’expérience utilisateur et augmenter le taux de conversion.

Ces KPI vous permettent donc de détecter les pages à optimiser, les rubriques à abandonner ou les produits qui ont un véritable succès. Prendre en compte les résultats de ces indicateurs vous permettra de mieux comprendre votre public pour vous adapter à ses attentes.

En effet, en croisant les KPI, vous pouvez notamment vous pencher plus près sur les différents segments qui composent votre cible et analyser chacun de leur comportement. Par exemple, vous pourrez identifier qui de vos clients Belges ou Anglais restent le plus longtemps sur votre boutique.

D’autre part, les KPI sont également un moyen de prévoir les tendances : en étudiant la progression du trafic depuis les terminaux mobiles ou les réseaux sociaux, vous pourrez ensuite mieux les anticiper et mettre l’accent sur le canal le plus à la mode.

Cependant, ces chiffres ne doivent pas vous éloigner de la réalité du terrain. En effet, pour être efficaces et pertinentes, les informations extraites des données chiffrées doivent être contextualisées. Par exemple, quel est l’intérêt de s’informer de la durée de visite quand on ne connait pas le parcours des internautes ?

Qu’on se le dise, les données statistiques sont intéressantes, mais nécessitent un traitement pour devenir exploitables. Cela demande aussi de réfléchir en amont aux informations dont on a besoin et de se fixer des objectifs à atteindre pour mesurer l’impact des améliorations de votre site web. Bref, ces indicateurs complètent un peu plus la boîte à outils du parfait pro du oueb qui vous confectionnera un site taillé sur mesure et adapté aux attentes de votre public.