En 2012, c’est certain, le monde cessera d’exister. Enfin à en croire le calendrier Maya et autres Paco-Rabanneries post-apocalyptiques… Alors oui, certes, chez LunaWeb, comme peut-être chez vous, la fin du monde on l’attend de pied ferme, même pas peur, puff.

Même pas peur en effet, car après tous les films, les comics et les séries TV ingurgités sur ce thème, on est bien d’accord pour dire que le Geek sera l’arme la plus efficace, la plus affutée dans ce nouveau monde. Et oui, bien-sûr, les facteurs et les hommes-grenouilles s’en sortiront probablement bien aussi.

La fin d’un Monde ?

Ceci dit, nous ne parlerons pas aujourd’hui de la fin DU monde (on a le temps) mais de la fin D’UN monde. Et la nuance est de taille, surtout pour notre bien-aimé média Web. En effet, vous conviendrez que depuis quelques années, il devenait bien difficile de savoir à quels saints se vouer lors de la conception d’une interface web.

Entre la course toujours plus folle des nouvelles versions de navigateur, les nouveaux OS, ceux qui disparaissaient (RIP Meego) et les nouvelles pratiques tactiles, il n’était pas rare que notre bon vieux site des familles se retrouve la tête à l’envers sur un mobile dernière génération, ou sur le navigateur dernier cri. Tout cela fleurait bon l’apocalypse de pixels.

Il devenait urgent de trouver une solution à un problème finalement relativement simple, mais éminemment complexe dans sa mise en œuvre : comment donner des formes diverses et adaptées à un même flux d’informations.

Les table(tte)s de la Loi

C’est alors qu’en 2011, tel un Moïse annonçant les 10 commandements, les nouvelles possibilités HTML/CSS ouvraient la voie au Responsive Webdesign : ou comment concevoir un site flexible et adaptatif.

La technique, à présent, a déjà ses apôtres, et ses nombreux adeptes, et même si la pratique est encore relativement jeune, elle est en passe de devenir la solution incontournable pour construire un site polymorphe.

Moise et ses tablettes de la loi

Chez LunaWeb, on ne s’en cache plus, le procédé nous intéresse. Mieux, nous y voyons une manière pérenne de concevoir nos interfaces en 2012, en gérant au mieux tous les supports de navigation à venir.

Bien sûr la solution n’est pas parfaite, et doit être l’aboutissement d’une réelle réflexion du besoin. Mais force est de constater que de grands acteurs y font déjà appel.

C’est pourquoi nous avons en effet bien foi en la fin d’un monde, celui du Web monolithique, d’une interface spécifique par terminal d’usage (PC, tablette, mobile, TV, etc.), et que nous croyons en l’avènement d’une conception plus flexible, adaptable, utilisable des interfaces.

Alors afin de vous guider dans ce nouveau monde, voici nos conseils :

vers nos 10 commandements du web adaptatif

Toute l’équipe de LunaWeb vous souhaite une belle et heureuse année 2012.

(¯`·._• ♦ •_.·´¯)