Certains avaient annoncé sa mort prématurément mais l’e-mailing a encore de beaux jours devant lui (au moins un ou deux d’après nos informateurs haut placés).

Saviez-vous que la Bulgarie, la Belgique et l’Angola ont pour devise « l’union fait la force » ? Non ? L’e-mailing pense beaucoup de bien de cet adage. Et l’union, dans son monde, prend parfois le nom de « stratégie multicanal ».

En d’autres mots, on ne mise pas tout sur l’e-mailing mais on soigne autant que possible son message et son apparence pour lui donner la place la plus efficace possible au sein d’une stratégie globale.

PAYOT-Techniliss-NL-1-ipad-mini

« Beau comme un enfant, fort comme un homme »

Évidemment, si l’email est toujours cher au cœur des internautes, c’est qu’il a su s’adapter et vivre avec son temps.

Le développement de l’internet mobile ? « J’en suis », crie l’e-mailing de toutes ses forces ! Avec une petite injection de responsive web design, le voilà à même de répondre aux consultations d’e-mails sur tablette, multipliées par deux depuis 2012.

Du point de vue des marques, l’e-mailing bénéficie d’un atout non négligeable : il est l’un des axes flexibles d’une stratégie digitale. Une fois réglés les aspects techniques par des professionnels aguerris (suivez mon regard), l’e-mailing peut facilement revêtir ses habits de lumière pour célébrer les fêtes de fin d’année ou même interagir avec l’actualité.

BANQUE POPULAIRE-NEWESLETTER

Enfin, l’e-mailing permet de proposer des offres ciblées à vos abonnés. Il ne s’agit plus d’envoyer le même message ou le même cadeau à l’ensemble de votre clientèle. D’autant que des outils bien plus efficaces qu’une boule de cristal sont à votre disposition pour trier tout ce beau monde…

We wish you a very segmented Christmas

Vous n’êtes pas un hipster et vous n’avez que faire des concepts vintage et des choses avec du vécu ? Bien. Sortons alors de notre chapeau de fête les tendances marketing 2014 ! Parmi elles, vous retrouvez les bases de données en version enrichies et… la segmentation.

La segmentation va vous permettre de classer votre clientèle dans de jolies petites cases. Le tri de vos données pourra se faire en fonction de l’origine géographique, du sexe, de l’âge ou de la fréquence à laquelle vos clients se lavent le nombril.

Dans une boîte magique, mélangez maintenant les adresses, les données et les comportements d’achat et vous obtiendrez des campagnes d’e-mailing ciblées que vos internautes vont adorer découvrir sur leur smartphone !

Lunaweb-NL-1-gmail

Au moment des fêtes, vous pourrez par exemple utiliser la segmentation pour cibler :

  •  vos meilleurs clients à qui vous enverrez vos sincères salutations parce qu’ils le valent bien
  •  les clients ayant passé une commande l’an passé à la même période pour leur faire votre fameux sourire connu pour son inimitable goût de « reviens-y »
  • les clients ayant passé une commande à la même période… il y a deux ans, pour leur dire que vous n’avez rien oublié et qu’ils n’ont pas pris une ride
  •  les clients qui viennent de s’abonner aux e-mailings de votre marque mais qui n’ont pas encore franchi le cap de l’achat pour leur faire une proposition qu’ils ne pourront pas refuser (en anglais, on dit qu’ils sont open)

Vous aurez compris qu’on en revient à un message souvent distillé entre nos lignes, plus ou moins directement : vos outils marketing doivent s’adapter à l’utilisateur et au client.

Analyser l’impact de vos e-mailings est par ailleurs possible et recommandé et vous permettra de savoir combien d’internautes ont ouvert le mail, cliqué sur vos liens ou acheté sur votre site suite à votre envoi. Tirez des leçons de ces analyses et recommencez en mieux !