Qu’on se le dise, l’e-mail est (et reste) le moyen préféré des Français et des entreprises pour rester en contact. Pour preuve,  la dernière étude E-mail Marketing Attitude (EMA) du Syndicat national de la Communication directe (SNCD) souligne que près 40% des internautes aiment recevoir un e-mail pour suivre l’actualité des marques.

Outil de recrutement et de fidélisation pour les grandes entreprises, l’e-mailing peut-il aussi bénéficier aux PME et TPE ?

landing_plane

L’e-mailing s’adapte à tout et à tous

L’e-mail marketing peut répondre à différents objectifs comme recruter de nouveaux clients, fidéliser, promouvoir ses produits ou développer la notoriété d’une entreprise…

Pour une PME, l’e-mailing peut donc être une solution efficace et rapide à mettre en place pour un coût plus faible qu’une campagne papier.

Efficace, puisque l’étude EMA 2012 relève que 50 % des internautes renseignent leur adresse de messagerie principale pour les e-mails de fidélisation. Vos e-mailing auront plus de probabilité d’être lus par le bon prospect qu’une publicité distribuée en grande quantité. D’ailleurs, près de 46 % des sondés déclarent avoir acheté sur internet après avoir reçu un e-mail marketing. Un résultat significatif en somme.

Rapide, car une fois l’e-mailing créé, il n’y a plus qu’à l’envoyer, ce qui demande seulement quelques clics. Le temps d’attente entre la conception de l’e-mailing et l’envoi est relativement court comparé à une campagne papier qui nécessitera de prévoir en amont l’impression puis la distribution des publicités.

L’autre avantage notoire de l’e-mailing est sa capacité à être personnalisé. Dans les fichiers d’adresses, il est tout à fait possible de ne cibler qu’une partie de la population en fonction de son âge, sa profession, sa localisation… Choisir avec soin ces paramètres permettra de n’atteindre qu’une partie de votre public et d’adapter votre message à leurs attentes et à leurs besoins.

Entre des coûts de diffusion moins élevés et la capacité à mieux définir son audience, l’e-mailing a donc des arguments pour séduire les PME : en plus d’être accessible en terme de coût, l’e-mailing (bien conçu) a de fortes chances de faire mouche et d’engendrer des retombées positives grâce à un message beaucoup plus précis.

E-mailing-Pme-Alice-delice

Source : observatoire-online.com

Un e-mail réussi est un e-mail réfléchi

Cependant, pour être efficace, une campagne d’e-mailing, qu’elle soit à l’initiative de PME ou de grands comptes doit faire l’objet d’une réflexion tant sur le fond que sur la forme.  Quel que soit l’objectif (faire connaitre une marque, se rendre sur la boutique ou sur le site, ou bien acheter), le but est d’inciter l’internaute à lire l’e-mailing et à poursuivre l’expérience.

Par conséquent, il est recommandé de privilégier la qualité plutôt que la quantité. Envoyer un message générique à tour de bras ne vous permettra pas d’atteindre vos objectifs puisque les lecteurs ne se sentiront pas concernés par l’e-mail. D’ailleurs, cela occasionnera même quelques soucis : votre e-mailing peut être dirigé directement dans les spams si les robots chargés de les délivrer s’en aperçoivent.

D’autre part, il est préférable de limiter le nombre d’e-mailing par campagne pour éviter de submerger les internautes. Si le rythme de vos envois est trop régulier, il y a de fortes chances que vos e-mailing finissent dans les spams sans passer par la case « boîte de réception ».

Enfin, avec la démocratisation des mobiles, il faut également penser aux terminaux nomades et étudier le contenu du message pour qu’il s’adapte à chaque surface et à chaque écran, toujours dans le but de maximiser sa délivrabilité.

Dernier avantage de l’e-mailing (et pas des moindres) : il est possible d’analyser les résultats de votre campagne (taux d’ouverture, de clics ou encore d’achats provenant d’un e-mailing) afin de comprendre les causes d’un échec ou d’une réussite et de repenser votre e-mailing. L’analyse statistique permet également de cibler les relances pour ajuster le message en fonction des internautes, par exemple proposer une promotion aux lecteurs qui ont ouvert l’e-mailing, mais qui n’ont pas acheté.

Bref, qu’on soit une petite ou une grande entreprise, l’e-mailing peut s’adapter à la communication de chaque société. Coût accessible et personnalisation sont l’équation gagnante d’une PME pour communiquer facilement sur Internet et obtenir des résultats rapides.