Allez, une fois n’est pas coutume, séquence Auto Plus aujourd’hui avec un benchmark de tablettes tactiles que l’on a réalisé dernièrement chez Luna. Autant vous en faire profiter, hein…

Test tablettes tactiles LunaWeb

Après avoir survolé la semaine précédente l’éventail de l’offre (pléthorique), nous nous intéresserons cette fois-ci aux tablettes les plus vendues dans l’hexagone.

L’iPad truste 57 % des parts de marché selon CNN money au dernier trimestre 2011. Loin derrière, on trouve la Kindle Fire d’Amazon avec 14 % des parts de marché et encore plus loin derrière, les tablettes Samsung Galaxy Tab avec seulement 8 %.

Pour autant, les terminaux Samsung sont les plus vendus parmi les tablettes fonctionnant sous Android.

Pour ce petit comparatif, nous avons choisi de nous intéresser aux tablettes « classiques ». Exit donc la Kindle Fire, dédiée aux livres numériques.

Les iPad, et dans une moindre mesure les Samsung Galaxy Tab, sont aujourd’hui les tablettes les plus écoulées sur le marché. Elles représentent un  investissement financier, puisqu’il faut compter au minimum 400 € pour s’offrir l’une de ses marques.

C’est donc pour cette raison que nous allons jeter un coup d’oeil à ce qu’il se fait d’autre, de moins connu mais de tout aussi performant. Nous avons choisi de nous tourner vers des tablettes dont le prix n’excède pas 300 € pour savoir si, oui ou non, l’iPad est réellement au-dessus du lot.

Comparons ce qui est comparable

Dans un premier temps, voyons voir qui remporte le match entre :

  • l’iPad 3 et la Galaxy Tab 10.1 d’un côté ;
  • l’Archos 80 G9, la Blackberry Playbook et la Acer Iconia Tab A200 de l’autre.

Le premier Round : le prix

Il est largement remporté par la BlackBerry PlayBook qui propose une tablette à moins de 200 €.

Second Round : la capacité de stockage.

La gamme de chaque constructeur se compose généralement de plusieurs modèles où seule le stockage disponible diffère,  de 8 Go pour les plus petites à 64 Go pour les plus grandes.

Cependant, Archos 80 G9 propose un modèle (tenez-vous bien) avec 250 Go d’espace pour seulement (cramponnez-vous) 275,90 € (c’est donc un disque dur et pas de la mémoire flash). En comparaison, l’iPad, qui dispose du maximum de mémoire, stagne à 64 Go pour un prix aux alentours de 700  €…

La tablette BlackBerry PlayBook

La tablette BlackBerry PlayBook via Fnac.com

À noter que sur les tablettes Acer Iconia Tab et Archos, on peut insérer une carte microSD pour augmenter les capacités, ce qu’il n’est pas possible de faire sur la Galaxy Tab ou l’iPad.

Troisième Round : la taille des écrans.

De ce côté, il y en a pour tous les goûts : des ultras portables comme la Playbook avec son écran de 7″ à la tablette « de salon » comme l’Archos ou la Samsung qui présente des écrans de 10,1″…

Si on compare les tablettes selon la résolution de leur écran, sans grande surprise, la palme revient à l’iPad 3e génération et son écran Rétina qui offre un confort inégalé grâce à son écran HD.

Le dernier iPad, HD

Le dernier iPad, HD

Quatrième Round : l’autonomie

C’est est un critère crucial, tenant compte du fait que les tablettes sont faites pour être utilisées librement, sans fil, en dehors de chez soi ; même si ce n’est pas toujours le cas.

De ce point de vue là, si l’iPad 2 était plutôt réussi, le dernier né de chez Apple est plus décevant, malgré une batterie plus performante. Comptez autour de 9 h d’autonomie en vidéo.

Pour les autres tablettes, comptez une petite dizaine d’heures d’autonomie, voir même plus d’une quinzaine pour la PlayBook si vous l’utilisez uniquement pour surfer.

Au final, sur les caractéristiques techniques, même si l’iPad tire son épingle du jeu grâce à son écran largement au-dessus du lot, les tablettes des autres constructeurs n’ont pas à rougir de leurs capacités.

Passons aux choses sérieuses

Concernant l’ergonomie, les tablettes que nous avons pu tester (Acer Iconia Tab A200, l’iPad 1 et 3e génération, Asus Eee Pad Transformer, Galaxy Tab 7,7″ et Galaxy Tab 10,1″ ) sont relativement bien conçues.

Les tablettes Android ont globalement la même facture : 5 panneaux de navigation,  des boutons pour retourner à l’accueil ou à la page précédente au design sobre mais explicite, et toujours accessibles depuis le coin en bas à gauche. Les menus sont facilement accessibles et compréhensibles, la navigation sur les tablettes Android est donc relativement agréable.

L'écran d'accueil de la tablette Asus Eee Pad Transformer

Écran d’accueil de la tablette Asus Eee Pad Transformer

Du côté des iPad, on reste dans la ligne des produits d’Apple : toujours très intuitif et simple à prendre en main, on s’y repère très facilement et on navigue d’un onglet à l’autre tout aussi simplement.

Bref, qu’il s’agisse des tablettes hautes ou moyennes gammes, pour Android et Apple au moins, rien ne les différencie réellement sur le plan ergonomique.

Du côté de la typographie et de la lisibilité des tablettes, là encore, elles se confondent toutes. Petit bémol tout de même pour l’Asus Eee Pad Transformer qui déforme les lettres accentuées et qui ne permet pas l’utilisation de l’arrobase dans le navigateur Mozilla…

Dernier critère : le look & feel.

L’iPad, fidèle aux produits de la marque Apple, présente un design très épuré avec des lignes arrondies, pratique à prendre en main et très agréable au toucher. L’iPad est aussi facile à manipuler : le simple fait d’effleurer l’écran fait réagir la tablette.

Sur le même registre, la Galaxy Tab 10,1″ présente également un design raffiné et une tablette assez fine avec des jolies finitions. Elle n’a rien a envier à l’iPad sur sa réactivité et sa prise en main.

Pour les tablettes moins onéreuses, le look est moins convaincant : l’Archos est assez imposante et ses finitions donnent un effet trop « plastique ». On ne peut pas s’empêcher de penser aux GPS de voiture en voyant cet objet :

La tablette Archos 80 G9

La tablette Archos 80 G9 via Fnac.com

L’Asus Eee Pad Transformer n’est pas agréable à manipuler : l’écran semble accrocher aux doigts, une sensation peu plaisante. D’autre part, la coque de la tablette, qui donne un joli effet visuel vient alourdir l’ensemble. Et si on associe le clavier au tout, ce n’est plus une tablette facile à transporter que vous aurez, mais un véritable notebook et le poids qui va avec.

Enfin, la Acer Iconia Tab A 200 présente un design minimaliste et lourd : angle droit, tablette épaisse, finitions moins subtiles que ses deux concurrentes plus haut de gamme. Cependant, elle reste facile à manipuler et aussi réactive que les autres, même s’il faut parfois appuyer avec insistance sur l’écran pour accéder à ce qu’on souhaite.

En conclusion, même si l’iPad est une tablette des plus performantes, il ne faut pas jurer que par celle-ci. D’autres produits, moins couteux mais également un peu moins performant ou au look un peu moins à la mode remplissent également leur contrat.

Le choix d’une tablette va donc dépendre de l’usage que vous en aurez : si vous souhaitez stocker beaucoup de données et que le design vous importe peu, dirigez-vous vers une Archos. Si vous cherchez une tablette capable de tenir longtemps, optez pour la PlayBook. Ou bien si vous cherchez une tablette performante au look agréable, tournez-vous vers l’iPad HD.