Le cabinet d’étude comScore vient de publier son dernier rapport sur les tendances clés du digital en France et leur impact sur l’avenir. Basé sur l’analyse de enquêtes statistiques et des études menées tout au long de l’année 2012, cet opus met en lumière le comportement des internautes, leurs attentes et confirme l’intérêt croissant pour les usages mobiles.

La France et ses spécificités

Dans un premier temps, le rapport réaffirme la place de la France dans le monde digital. L’Europe est le second continent le plus connecté derrière l’Asie, mais devant l’Amérique du Nord. En Europe, les Russes sont les plus connectés, devant les Allemands et les Français, qui représentent tout de même plus de 43 millions de visiteurs uniques en 2012.

ComScore dresse le profil de l’internaute français « lambda ». Sans surprise, il s’agirait d’un homme, de 55 ans ou plus évoluant dans une profession CSP+.

profil-internaute-France

Source : comScore – France digital future in focus 2013

Côté mobile, l’Europe des cinq (Royaume-Uni, Espagne, Allemagne, Italie et France) compte 241 millions d’usagers mobiles, dont 48 millions en France.

En France, le taux de pénétration du smartphone est légèrement inférieur à la moyenne des cinq. Cependant, depuis peu, les ventes de téléphones intelligents ont dépassé celles des appareils classiques : 71 % des terminaux achetés en décembre 2012 étaient des smartphones.

Ici encore, le principal utilisateur du smartphone serait un homme âgé entre 25 et 24 ans ou de plus de 55 ans.

profil-mobinaute-France

Source : comScore – France digital future in focus 2013

Outre ces analyses classiques, comScore étudie les différents profils des internautes en Europe. L’hexagone se démarque notamment par le nombre de seniors connectés, supérieur à la moyenne européenne :  ils représentent 24,1 % des internautes français et seraient à l’origine de près d’un tiers des connexions en France.

Leurs principaux sujets de recherche et d’échange seraient la santé et le jeu. D’ailleurs, la Française des jeux attire principalement les seniors puisque ce public représente près de 50 % des visites uniques du site.

C’est l’une des grandes tendance de cette étude : les seniors ne sont plus relégués au second plan sur le net. Mais ce n’est pas le seul apprentissage de ce rapport.

Le mobile, désormais incontournable

De la vidéo aux réseaux sociaux ou à l’e-commerce, comScore passe au crible les comportements des Français sur Internet. Une chose est sûre : le mobile a pris son envol et modifie profondément les usages des internautes, même si à l’heure actuelle, 92,3 % des connexions à Internet s’effectuent toujours avec un ordinateur.

La vidéo

D’après comScore, les vidéonautes sont de plus en plus nombreux à utiliser leur appareil mobile pour regarder un film. En un an, comScore note une progression de 110 % chez les mobinautes contre 1 % chez les internautes.

Sans surprise, YouTube reste la plateforme la plus utilisée puisqu’en moyenne, un vidéonaute y regarde 67,6 vidéos contre 20,6 pour Dailymotion.

Les réseaux sociaux

Encore une fois sans surprise, Facebook apparaît comme le réseau social le plus utilisé par les Français. C’est également le troisième site le plus consulté avec 12 160 milliers visites uniques et quotidiennes. Vient ensuite la plateforme de blogging et de tchat Skyrock, puis Twitter.

La tendance est cependant à la mobilité : les analyses de comScore soulignent que sur l’année 2012, le nombre de connexions depuis les terminaux mobiles à Twitter ont progressé de 28 % et même de 172 % pour Viadeo qui, dans le même temps accuse une baisse de la fréquentation depuis les ordinateurs fixes.

Ce phénomène devrait se poursuivre puisque 7049 mobinautes sondés déclarent se connecter quotidiennement à un réseau social depuis un appareil nomade. Une progression de presque 30% sur un an.

L’e-commerce

Certains secteurs de l’e-commerce, comme les sites de ventes de produits de luxe ou de santé ont vu le nombre de visiteurs uniques progressé drastiquement en l’espace de 12 mois. Preuve que les internautes sont de plus en plus intéressés par certaines catégories de biens, comme les articles de sport, les bijoux ou encore les denrées alimentaires. Cependant, ils délaissent les sites de vêtements ou les centres commerciaux au profit des e-boutiques des grands magasins.

Ici encore, le mobile apparait comme l’un des canaux privilégiés des internautes pour se renseigner, comparer et même acheter. En effet, Amazon note par exemple une progression de plus de 60 % de ses connexions depuis les appareils mobiles, contre à peine 2 % sur ordinateur.

En moyenne, près d’un mobinaute sur 10 a déjà effectué un achat depuis son terminal nomade. Le smartphone est également utile pour trouver un magasin physique, comparer le prix d’un produit ou encore s’informer sur ses caractéristiques.

Le mot de la fin

Au-delà des chiffres, cette nouvelle enquête de comScore souligne le potentiel du marché français. La diversification des publics (avec la connexion massive des seniors), des usages (avec un goût prononcé pour la vidéo et les activités sociales) et des appareils (avec l’essor des smartphones et des tablettes), montre ô combien il est important de prendre le train en marche. Ou encore mieux d’anticiper les mutations des machines et des hommes pour mieux les comprendre… et mieux s’adapter.