Après avoir décortiqué pour vous – et rien que pour vous – la navigation des sites web de cosmétiques, ou plus précisément l’organisation de leurs menus, nous allons nous pencher aujourd’hui sur le processus d’achat : du catalogue produits au panier.

Un catalogue produits c’est quoi ? Ce n’est pas uniquement la version « on line » du bon vieux catalogue papier qu’on peut feuilleter grâce à sa souris. C’est plus précisément une version du catalogue produits adaptée au format web. Souvent, il ressemble à un menu secondaire (situé à droite), mais il peut être plus abouti.

C’est le cas par exemple du site web de Clarins, qui a opté pour un catalogue produits « à la Sarenza » (modèle du genre) :

Capture du site web de Clarins, catalogue produit

Clique ici pour voir grand

Disons que je recherche une crème pour le corps. Après avoir cliqué sur le type de produit sur le menu principal (« Corps » donc), le site web de Clarins me propose d’affiner ma recherche selon :

  • la catégorie de produits (minceur, maternité, hydratation…),
  • le prix, sous forme d’un curseur qu’on bouge de droite à gauche en fonction de son budget,
  • notre « préoccupation beauté » (oui madame) : souhaité-je perdre mes rondeurs rebelles ? Raffermir ma belle peau ? C’est possib’
  • la texture de la crème,
  • le type de peau.

Et si jamais j’ai un doute, un expert me donne des conseils pour avoir les « gestes essentiels » : je veux gommer, hydrater, raffermir, affiner ? Pas de problème, on me suggère des produits incontournables (si on vous le dit) et leurs méthodes d’application.

Bref plus besoin d’aller en boutique (ou presque), le site web nous tient la main et nous guide dans nos choix.

Côté achat en ligne, c’est aussi le site web de Clarins qui me parait le plus abouti, suivi de près par Clinique et Lancôme. Il faut dire qu’on nous a tout bien aidé comme il faut dans le choix de nos produits, ne reste plus qu’à l’ajouter à son panier.

En plus de ma crème pour le corps, je souhaite m’acheter de l’ombre à paupières (on ne sait jamais…). Après avoir précisé ma recherche, on me propose plusieurs produits. Pour les acheter, je peux 1) passer ma souris sur le produit et cliquer sur « ajouter au panier », ou 2) cliquer sur le produit pour en savoir plus :

Capture achat site web Clarins

Tu cliques, tu cliques et tu vois grand

Une fois sur la page, on me suggère entre autres de choisir la couleur du fard à paupières que je viens de choisir, et bien sûr de le mettre dans mon cabas. À droite et juste en dessous, Clarins me propose aussi (forcément) des produits complémentaires et des indispensables.

Bref, l’idée est bonne, un peu à la Amazon cette fois-ci : avant de me rendre sur le fard à paupières en question, j’avais précédemment visité un autre produit, qu’on me propose bien entendu par la suite dans la partie « vous aimerez aussi ».

En définitive, le fil rouge de ce catalogue produits est de guider l’internaute (comme dans une boutique, où bien souvent on ne connait pas la vendeuse qui nous vente les mérites de telle ou telle crème) et de limiter au maximum les étapes entre le choix et l’achat d’un produit… pour bien sûr optimiser le taux de conversion.